Quel probiotique pour digestion difficile ?

Quel probiotique pour digestion difficile ?

Notre microbiote intestinal renferme 100 000 milliards de micro-organismes, notamment des bactéries, qui forment la flore intestinale. En plus d’intervenir dans la digestion et le bon fonctionnement du transit, ces microbes empêchent la prolifération de bactéries pathogènes.

Ils se trouvent donc dans les probiotiques, les compléments alimentaires ou les médicaments. Découvrez dans cet article, quel probiotique utiliser en cas de ballonnement, de gêne digestive ou de diarrhée.

Qu'est-ce qu'une digestion difficile ?

La digestion est un processus qui permet la dégradation des aliments et les transforme en nutriments assimilables. Lorsque vous sentez une sensation de pesanteur, de gonflement, de ballonnement et de brûlure épigastrique, il s’agit d’une digestion difficile ou dyspepsie fonctionnelle. Parfois accompagnés de douleurs dans le haut du ventre, ces problèmes surviennent pendant ou après le repas.

Dans la plupart des cas, une digestion difficile est causée par de mauvaises habitudes alimentaires ou un repas copieux. Elle peut également être provoquée par le stress et l'anxiété. L’aspect psychologique et moral joue un rôle indispensable dans l'équilibre de la flore intestinale, qui est considérée comme un deuxième cerveau. Le surpoids, le tabac, l’alcool ainsi que certains médicaments et antibiotiques peuvent aussi rendre la digestion difficile.

Comment assurer une bonne digestion ?

En cas de troubles digestifs fréquents, l'équipe noobiotik vous conseille de prendre soin de votre santé en arrêtant de fumer et en réduisant votre consommation d'alcool. Soignez votre alimentation, faites une cure de probiotique, ne mangez pas trop rapidement et prenez le temps de bien mâcher. On vous recommande également d'éliminer les aliments trop gras, sucrés et épicés, ainsi que les boissons gazeuses ou alcoolisées.

Le microbiote rend service à l’organisme

On l’a vu, le microbiote intestinal est constitué de micro-organismes. Ces derniers jouent plusieurs rôles dans le système digestif. Parmi eux on cite :

  • La fermentation des substrats et des résidus alimentaires non digestibles.
  • L’assimilation des nutriments grâce aux enzymes.
  • L’hydrolyse de l’amidon, de la cellulose et des polysaccharides.
  • La synthèse de certaines vitamines (vitamine K et vitamine B) et acides aminés (la valine, la leucine et l’isoleucine).
  • La régulation des voies métaboliques : absorption des acides gras, du calcium et du magnésium.

D’ailleurs, le microbiote participe pleinement au fonctionnement du système immunitaire intestinal. Cela veut dire qu’il joue le rôle de barrière contre les inflammations intestinales. Ainsi, il est établi que les bactéries comme Escherichia coli luttent directement contre la colonisation du tube digestif via des espèces pathogènes. Ceci est effectué par le phénomène de compétition. Face à cette introduction, le tube digestif produit des substances bactéricides appelées bactériocines.

Digestion difficile : quel probiotique choisir ?

Vous ressentez des douleurs abdominales ? Ne vous inquiétez pas ! Cela peut être dû à un manque de bonnes bactéries intestinales ou d’un dysfonctionnement. C’est là qu'interviennent les probiotiques.

L’effet des probiotiques dépend essentiellement de la souche utilisée. On trouve la souche Lactobacillus rhamnosus GG et la levure Saccharomyces boulardii qui sont très utiles pour prévenir les diarrhées liées à la prise d’antibiotiques. Plus récemment, elles ont aussi montré leurs efficacités pour soulager le ballonnement et les douleurs abdominales.

Bifidobacterium longum, Lactobacillus helveticus, Lactococcus lactis et Streptococcus thermophilus préviennent le syndrome de l’intestin irritable avec constipation. On a aussi la bactérie Lactobacillus gasseri qui renforce la barrière intestinale.

Dans certains cas, la prise de probiotique peut être accompagnée par un traitement de prébiotiques. En effet, ces fibres non digestibles sont capables de stimuler la multiplication des bonnes bactéries.

Que se passe-t-il quand la flore intestinale est déséquilibrée ?

Une flore intestinale déséquilibrée (dysbiose) menace l’ensemble du système immunitaire. Cela peut avoir donc de lourdes conséquences sur la santé. Il est important de savoir à ce stade que 80 % du système immunitaire se trouve dans l’intestin. Si son équilibre est mis en péril à cause de la présence de germes, de bactéries et de champignons, d'autres parasites indésirables vont proliférer. À ce moment-là, notre organisme devient fragile face aux infections et aux maladies.

La dysbiose peut impliquer différentes maladies dont : les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique), les troubles métaboliques (diabète type 2 et obésité), les maladies neurologiques ainsi qu’un cancer colorectal.

Les probiotiques : fréquence et dose conseillées

En début de traitement, la prise de probiotique peut provoquer quelques désagréments intestinaux. Cela peut se traduire par un ballonnement et des gaz chez certaines personnes. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de commencer par de petites doses, avant d’augmenter progressivement.

Sous forme de compléments alimentaires, les probiotiques peuvent être pris par une cure d’un mois. En cas de besoin, vous pouvez renouveler la prise plusieurs fois dans l'année. Toutefois, il est essentiel de garder une alimentation équilibrée et diversifiée. D’ailleurs, les probiotiques seuls peuvent traiter la difficulté de digestion. Mais pour un maximum d'effet et de soulagement, ils peuvent également être accompagnés d’un traitement de prébiotique. En effet, ces substances nourrissent les probiotiques et favorisent leur développement, d’après Florence Foucaut, diététicienne.

Comment prendre soin de votre flore intestinale ?

On l’a vu dans cet article, le sujet est un peu complexe, mais très intéressant. Ci-dessous notre liste de conseils pour bien prendre soin de votre flore intestinale.

  • Privilégiez les fibres : La consommation de fibres, de différentes natures, notamment les aliments probiotiques, est conseillée à chaque repas. Favorisez donc les légumes, les fruits ainsi que les légumineuses, les fruits à coque et les céréales complètes.
  • Limitez la viande rouge, le fromage, le sucre et les graisses saturées : Avec un fort pouvoir acidifiant, ces aliments perturbent l'équilibre du microbiote. Il faut donc les consommer avec modération.
  • Ne négligez pas les probiotiques : vous pouvez les trouver dans les yaourts, les laits fermentés, la choucroute crue, mais aussi dans les compléments alimentaires. Noobiotik met à votre disposition des probiotiques naturels de qualité dans le but de vous accompagner vers plus de bien-être.
  • Pratiquez une activité sportive régulière : Plusieurs recherches évaluent l’impact de l'activité sportive sur la flore intestinale. Marche, vélo, natation, musculation, course, à vous de choisir l'activité qui vous correspond le mieux.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Livraison rapide

Nous offrons une livraison de 48 à 72H, gratuite dès 35 € d'achats.