✨ Actuellement en congés, toutes
les nouvelles commandes seront traitées le 9 août. Merci de votre compréhension ✨

Panier

Il n'y a plus d'articles dans votre panier

CONTINUER VOS ACHATS

La flore intestinale (microbiote) : qu’est-ce que c’est ?

Ce que font les bactéries ? Elles aident le corps humain dans son travail quotidien, et le font “vivre” : elles nous permettent d’assimiler les vitamines, nous aident à digérer les aliments, et stimulent notre système immunitaire - contrôlant ainsi les diverses infections et/ou inflammations. 

En somme : bien plus que bénéfiques, les bactéries nous sont vitales, et ne demandent en contrepartie de leurs effets qu’un peu de calories et un environnement qui puisse les accueillir : soit le corps humain, (entre autres) ! 

Pour mieux comprendre le sujet et ses enjeux, l’équipe noobiotik vous explique pourquoi (et comment) l’être humain est avant tout un écosystème d’envergure... où la flore intestinale / le microbiote jouent un rôle fon-da-men-tal. 

En quête d’équilibre ou de réponses ? Faites le point avec cet article !


D’accord, mais quel rapport avec les probiotiques ? 


Les probiotiques agissent en interaction avec la flore intestinale, qu’on appelle aussi le microbiote. Ils favorisent une flore intestinale saine et un équilibre entre les bonnes bactéries et les bactéries pathogènes. Ils développent toute leur efficacité en complément d’une alimentation saine et d’une hygiène de vie équilibrée ! :) 


D’où viennent ces bactéries ? Pourquoi sont-elles dans notre corps ? 


Avant la naissance, le foetus possède un intestin que l’on qualifie de stérile (c’est à dire sans bactéries particulières). C’est au moment de la venue au monde (et donc au contact du monde extérieur) que les bactéries vont commencer à peupler l’intérieur de notre système digestif. 

À titre d’exemple, sachez que la manière dont se fait l’accouchement peut jouer un rôle sur la manière dont les bactéries entrent en contact avec le nouveau-né. Par voie naturelle, ce sont les bactéries de la flore vaginale et intestinale qui vont migrer vers le bébé, en particulier les lactobacilles et bifidobactéries. Par césarienne, les bactéries arriveront par contact entre l’enfant et ses parents, l’air ambiant, ou encore le personnel soignant. 

Ce qu’il faut savoir en tous les cas, c’est qu’à 2 ans, la flore intestinale de l’enfant est la même que celle d’un adulte : on y compte plus de 2 millions de neurones (!), ce qui en fait un organe à part entière, qui mérite d’être soigné et examiné au même titre que tous les autres. 

D’ailleurs, la flore intestinale est amenée à évoluer tout au long de la vie : en fonction de l’alimentation, de l’environnement, mais aussi de la prise de médicaments, ou de l’état de santé de manière plus globale. 


Qu'est-ce la flore intestinale ?


Petit point chiffres : la flore intestinale contient plus de 100 000 milliards de bactéries ainsi que de l’ADN bactérien. Elle pèse environ 2 kg ! Il faut savoir qu’on a répertorié plus de 1000 (!) espèces de bactéries dans l’ensemble de la flore intestinale. Chez une personne adulte, ce sont entre 150 et 170 espèces de bactéries en moyenne qui sont prédominantes. 

Chaque combinaison de bactéries est unique et nous “identifie” de la même manière que peut le faire notre ADN : c’est une sorte d’empreinte bactérienne. 

Leur poids, leur volume, leurs spécificités ont amené certains scientifiques à considérer cette flore bactérienne comme notre second cerveau. 


Quels rôles jouent les bactéries de la flore intestinale ? 


ll faut savoir que ces bactéries ont trois rôles importants : 

  • Elles sont comme les “vigiles” de notre tube digestif et bloquent les agents pathogènes ou les substances toxiques.
  • Elles participent à la “bonne” digestion de l‘ensemble des aliments que nous consommons en effectuant des transformations chimiques qui nous permettent d'assimiler vitamines, enzymes ou acides gras. 
  • Elles sont les piliers et la clé de voûte d’un système immunitaire équilibré et efficace. 

Quel est le rôle du microbiote humain ?


Le microbiote humain est un organe à part entière : il est absolument indispensable à la vie et au bon fonctionnement du corps humain. De plus, 80% des cellules de notre système immunitaire vivent dans nos intestins (!). L’équilibre et l’état de cette flore microbienne a de ce fait un impact considérable sur la qualité de vie et la santé des personnes, et on peut le voir comme la pierre angulaire de notre système immunitaire. Aujourd'hui, des études montrent qu’un microbiote en bonne santé est aussi un gage de longévité. 

Le microbiote s'occupe, entre autres : de réguler la quantité de cholestérol dans le sang, d’envoyer les “signaux de satiété” (= l’appétit), mais aussi de fournir l'énergie dont notre métabolisme a besoin pour fonctionner et donc vivre. Il permet également comme on l’a vu une bonne digestion, mais aussi la production de vitamines, d’enzymes spécialisées, et d’hormones de croissance indispensables. Notre flore intestinale évolue tout au long de notre vie, et son équilibre permet de réguler voire de prévenir l’apparition de certaines maladies comme l’obésité ou le diabète. 

Par ailleurs, de récentes recherches ont démontré l’existence d’un “axe direct” entre l’intestin et le cerveau. Ainsi, l’état de notre flore intestinale (ou microbiote) aurait une grande influence sur nos comportements (gestion du stress, régulation de l’appétit…) mais aussi sur la qualité de notre sommeil. En effet, le microbiote participe directement à la régulation des différents rythmes du sommeil, via la production de tryptophane et de sérotonine. 

Dernière chose - et pas des moindres : le microbiote est en constante interaction avec l'ensemble des cellules de notre corps. On le retrouve sur et à l'intérieur de la peau, dans nos intestins, dans les muqueuses de la bouche, du vagin, dans la salive… Pour vous donner un ordre d’idée : le microbiote humain contient plus de 3 millions de gênes alors l'humain n'en a que… 23000 ! Si c’est complexe ? Un peu, oui ! 


Qu’est-ce qui peut changer l’état de la flore intestinale ?

 
De façon générale, on considère que les habitudes alimentaires, l’hygiène de vie, le stress, l'exercice physique mais aussi la prise de médicaments (antibiotiques) peuvent favoriser ou défavoriser son équilibre. 

Lorsque notre flore intestinale est en déséquilibre, de mauvaises bactéries arrivent et se développent. Elles peuvent alors amener leur lot de pathologies diverses, physiques (troubles intestinaux, obésité, diabète, syndrome du côlon irritable…) mais aussi psychologiques (anxiété, dépression…). 

Leur équilibre (et donc votre bien-être !) passe d’abord et surtout par une alimentation variée et une hygiène de vie équilibrée (autant que faire se peut :)). La raison à cela est toute simple : chaque bactérie est en lien avec un type d’aliment. Ainsi, plus votre alimentation est variée, plus vous multipliez le nombre de bactéries différentes... qui pourront donc mieux vous protéger. 

C’est la raison pour laquelle il peut-être recommandé de prendre des prébiotiques et probiotiques afin de maintenir l'équilibre de la flore intestinale et surtout… sa diversité (!). 


Chez noobiotik, nous sommes convaincus que de vraies informations sur le système bactérien et la manière dont il fonctionne vous permettront de le préserver et d’en prendre soin au quotidien. C’est tout l’objet de nos recherches en laboratoire pour développer des formules probiotiques ciblées et calibrées pour votre santé. 

______________________
© Crédit photo : Rogan Brown









Commentaires (0)

Laisser un commentaire