mycose vaginale probiotiques

Quels probiotiques pour les mycoses vaginales ?

Saviez vous que 3 femmes sur 4 souffrent au moins une fois dans leur vie de mycose vaginale ?  Bien qu’elle soit considérée comme une infection bénigne, elle s'accompagne souvent de symptômes pénibles et douloureux. 

Chez noobiotik, nous accordons beaucoup d’importance à votre bien-être et votre santé intime. C’est pourquoi, nous sommes partis à la quête des meilleurs probiotiques pour soulager vos mycoses vaginales. Découvrez dans cet article ce qu’est la flore vaginale, comment se déclenche une mycose, et surtout ; quels probiotiques utiliser pour guérir, une bonne fois pour toute.

Qu'est-ce que la flore vaginale ?

La flore vaginale, aussi appelé microbiote vaginal est un ensemble de micro-organismes vivants (100 millions à 1 milliard chez la femme adulte !). En effet, il s’agit d’un ensemble de bonnes et mauvaises bactéries, qui tapissent la muqueuse vaginale. Pour donner un ordre de grandeur, 90% de ces bactéries sont des bactéries lactiques (lactobacilles). 

C’est quoi les lactobacilles ? 

Les lactobacilles sont des “bonnes” bactéries, qui protègent des “mauvaises” bactéries et garantissent l’équilibre de la flore vaginale. Ces fameuses lactobacilles tapissent la paroi vaginale dès la puberté et évoluent tout au long de la vie au cours des différents changements hormonaux : durant les règles, la grossesse ou la ménopause. 

Elles ont un rôle bien spécifique, puisqu'elles fabriquent de l’acide lactique, afin de créer un milieu acide pour empêcher la prolifération des microbes. D’ailleurs, un Ph sain est compris entre 3.8 et 4.5. 

Qu'est-ce qu’un déséquilibre de la flore vaginale ?

Même si les lactobacilles font tout pour maintenir l’acidité naturelle de la muqueuse vaginale, son équilibre est fragile. La prise d’un traitement antibiotique, les rapports sexuels, le stress, le tabagisme, ou encore une hygiène intime inadaptée, sont autant de facteurs pouvant provoquer un déséquilibre de la flore vaginale. 

Et malheureusement, en cas de déséquilibre (dysbiose), c’est la porte ouverte aux infections urinaires, vaginoses, mycoses, etc. ! 

D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pense, une hygiène intime excessive n’est pas la bonne solution pour une flore en bonne santé. Nous vous conseillons d’éviter les douches vaginales et l’utilisation de savon car ils sont bien souvent trop agressifs pour la flore intime. 

De même, veillez à toujours vous essuyer d’avant en arrière après votre passage aux toilettes. Cela évite la migration des bactéries fécales vers le vagin. 

Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ? 

La mycose est une infection provoquée par un champignon : le Candida Albicans. C’est un organisme qui est présent en petite quantité dans le corps et qui cohabite, lorsque tout se passe bien, en harmonie avec les lactobacilles. Mais lorsque la flore vaginale est déséquilibrée, Candida Albicans peut se multiplier et prendre le dessus sur les bonnes bactéries. Et c’est ainsi que l’on développe une mycose vaginale. 

Bien que les mycoses ne soient pas dangereuses, elles provoquent des symptômes désagréables qui nuisent grandement à votre qualité de vie. C’est pour celà qu’elle doit être traitée rapidement et dès les premiers symptômes. 

Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale ? 

Les mycoses vaginales peuvent toucher l’intérieur du vagin et même la vulve (on parle alors de mycose vulvo-vaginale). 

Les symptômes les plus courants sont :

  • Démangeaisons du vagin et/ou de la vulve
  • Sensations de brûlures à la miction
  • Odeurs désagréables
  • Pertes blanches ou jaunâtres épaisses et abondantes ressemblant à du lait caillé
  • Douleurs pendant les rapports sexuels

L’effet des probiotiques sur la mycose vaginale 

Si un traitement à base d’anti-fongique (ovule et crème) vous permet de soulager votre mycose à court terme, il est important de rétablir l’équilibre de votre microbiote vaginal pour éviter les récidives. C’est là que les probiotiques entrent en jeu ! 

Une étude de Jean-Marc Bohbot, réalisée en 2017 sur 98 femmes sujettes aux vaginoses bactériennes, démontre l’efficacité des probiotiques en prévention des infections récidivantes. En effet, le groupe de femmes ayant reçu des capsules de lactobacillus pendant les deux premières semaines de leur cycle menstruel on eu 20% de récidive contre 40% pour le groupe placebo. Soit deux fois moins de récidive ! Également, le délai de récidive était plus long de 28%. 

Une autre étude de 2006 réalisée sur des femmes ménopausées, a prouvé l’efficacité d’un traitement antimicrobien lorsqu’il est combiné à la prise de lactobacillus rhamnosus et reuteri. 88% des femmes à qui l’on a administré les probiotiques étaient guéries, contre 40% pour le groupe placebo. 

Résumons les différents rôles des probiotiques dans le traitement de la mycose vaginale : 

  • Permettent de recoloniser la flore en lactobacilles
  • Augmentent l’efficacité des traitements médicamenteux
  • Agissent comme une barrière pour contrer les mauvaises bactéries
  • Assurent un équilibre du microbiote vaginal sur le long terme
  • Permettent d’éviter les infections récidivantes

Quels probiotiques pour les mycoses vaginales ? 

Les probiotiques les plus efficaces pour la mycose vaginale appartiennent au groupe des lactobacilles. Eh oui, ces mêmes lactobacilles qui composent la majorité du microbiote vaginal ! :)

Concernant le mode d’administration, la voie vaginale semble la plus naturelle. Le soulagement est immédiat lors d’un traitement par voie locale à l’aide d’un ovule ou capsule vaginale. Mais il est également possible de prendre des capsules probiotiques par voie orale, en passant par les bactéries de l’intestin. Cette méthode agit en profondeur et à long terme. 

Voici une liste des lactobacilles les plus efficaces dans le traitement de la mycose vaginale :

  • Lactobacillus Crispatus,
  • Lactobacillus Reuteri,
  • Lactobacillus Rhamnosus,
  • Lactobacillus Casei,
  • Lactobacillus Acidophilus,
  • Lactobacillus Vaginalis,
  • Lactobacillus Fermentum. 
  •  

    D’après les recommandations du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français, il serait bien plus intéressant d’associer plusieurs souches de lactobacilles car toutes les femmes ne sont pas sensibles aux mêmes souches.

    D’ailleurs la formule de nos probiotiques Flore intime associe cinq souches différentes, pour un maximum d’efficacité. Le top du top pour votre flore vaginale !

    Pour résumer, quels sont les meilleurs probiotiques pour les mycoses vaginales ? 

    Si vous êtes sujettes aux mycoses vaginales à répétition, les probiotiques sont vos meilleurs alliés. Nous vous recommandons de prendre des probiotiques de la famille des lactobacilles. Et surtout, de cumuler plusieurs souches qui vont agir en synergie pour une meilleure efficacité. Vous pouvez les utiliser en complément d’un traitement antifongique pour améliorer l’efficacité de celui-ci ou en prévention d’éventuelles mycoses récidivantes. Dans tous les cas, ils vont rééquilibrer votre flore vaginale et vous assurer un meilleur confort gynécologique. 

    Découvrez nos probiotiques Flore intime, 100% naturels et made in France, ici. 

    Livraison rapide

    Gratuite dès 35 € d'achat - Colissimo à domicile ou Mondial Relay